Si je vous dis cyberattaques, à quoi pensez-vous ? Virus, problèmes, perte de données… Tout de suite, c’est la panique.

Bien que la quantité de spams diminue légèrement, les virus eux s’installent en masse et souvent discrètement. Les ransomwares sont la principale menace du moment, et oui on compte +300% d’attaques depuis le début de l’année 2016 par rapport aux autres années. De quoi laisser les entreprises et ses collaborateurs plus que perplexes. Les cyber criminels en ont compris l’enjeu et ont saisi les opportunités s’offrant à eux. En effet, il s’agit là d’un business très lucratif pour eux, à tel point que Lucien Constantin, IDG News Service pour le Monde Informatique parle de « guerre entre hackers », « du ransomware as a service avec partage de profit » précise-t-il.

Qui est concerné par les cyberattaques ?

Tout le monde est vulnérable, oui j’insiste, tout le monde. Pour éviter toute surprise, ne négligez pas les conséquences de telles attaques : perte de données et divulgation, baisse de productivité, perte financières et sans oublier la peur qui s’installe dans l’entreprise. Au sein d’une société, les collaborateurs ont malheureusement un niveau d’information très différent en termes de menace informatique. C’est d’ailleurs ce manque d’information qui créé la crainte chez les salariés et qui parfois même les poussent à faire un faux pas.

Pour vous éclairer un peu plus sur ce sujet, il y a deux types d’utilisateurs. Ceux qui ont conscience des menaces et qui s’affolent : pris de panique, ils n’osent presque plus ouvrir une PJ de peur que celle-ci soit vérolée et donc être l’ultime responsable de la perte des données de l’entrepris. Et ceux qui sont angoissés à l’idée que d’autres ne soient pas suffisamment vigilants (par exemple ceux qui n’ont jamais entendu le mot « virus » …). Avec autant d’angoisses, difficile de travailler dans de bonnes conditions. Pour éviter ce cas de figure, c’est simple : donnez de l’information à vos collaborateurs et rassurez-les !

Les conseils d’expert de Mailinblack :

  • Se tenir informé des attaques
  • Sauvegarder ses données
  • Ne pas payer la rançon (et oui, plus de 40 % le font…)
  • S’équiper d’un anti-spam efficace
  • S’équiper d’un anti-virus efficace
  • S’équiper d’une solution de filtrage des pièces jointes entrantes

Justine chouchoute la communication de Mailinblack ! Organisation d'événements et management de projets, c'est sa priorité :)