Qu’est-ce qu’un gestionnaire de mots de passe ? 

Le gestionnaire de mot de passe est une bonne pratique de sécurité grâce à laquelle l’utilisateur peut gérer ses mots de passe de manière centralisée en les stockant dans une base de données, appelée portefeuille. Le gestionnaire de mots de passe est protégé par un mot de passe unique, afin de n’en avoir plus qu’un seul à mémoriser.  

Imaginez-le comme un coffre-fort pour vos informations d’authentification personnelles. Lorsque vous créez un compte, vous définissez un mot de passe principal qui vous donne accès au gestionnaire. Tous les autres mots de passe dans ce coffre-fort sont cryptés, et le mot de passe principal sert de clé de chiffrement. La sécurité de l’ensemble du système dépend donc de la complexité du mot de passe principal, qui doit être extrêmement difficile à deviner et que vous devez mettre à jour régulièrement. 

De plus, il est important de noter que le système de chiffrement est conçu de manière à ce que personne, y compris la société qui fournit le gestionnaire, ne puisse accéder à votre coffre-fort. En effet, sauf indication contraire du fournisseur, le mot de passe principal n’est pas stocké par celui-ci, car une violation de leurs données mettrait en danger la sécurité de tous les clients. La contrepartie de cette sécurité élevée est que si vous oubliez votre mot de passe principal, le fournisseur ne pourra pas le récupérer pour vous, et vous serez contraint de le changer. 

Les bases de la gestion de mots de passe 

En moyenne, on estime qu’un internaute possède environ une centaine de comptes, que ce soit à des fins professionnelles ou personnelles. Face à cette abondance de comptes, les utilisateurs ont tendance à adopter les pratiques suivantes : 

  • Ils choisissent des mots de passe très simples. En France, l’exemple de mot de passe le plus courant utilisé par 2 millions d’utilisateurs est « 123456 ». 
  • Ils réutilisent le même mot de passe pour accéder à plusieurs services en ligne. 
  • Ils notent leurs mots de passe sur des notes facilement accessibles, les enregistrent dans des fichiers non sécurisés sur leur ordinateur ou leur téléphone mobile, les stockent dans leur messagerie ou même les écrivent sur un morceau de papier. 

Cette pratique rend les comptes vulnérables aux hackeurs, qui ont de nombreuses opportunités pour accéder aux comptes et voler des données. Utiliser une solution de gestion de mots de passe complique considérablement la tâche des pirates et facilite la gestion sécurisée de l’accès à vos comptes. 

À lire aussi :  Le salage de mots de passe : une couche de sécurité indispensable

Apprendre à utiliser un gestionnaire de mot de passe est une bonne pratique, comme vous pourrez l’apprendre en optant pour une formation en cybersécurité. 

Pourquoi utiliser un gestionnaire de mots de passe ? 

Les avantages de la centralisation des mots de passe 

Le principal avantage offert par un gestionnaire de mots de passe réside dans sa capacité à servir de mémoire infaillible à votre disposition. Se souvenir de l’ensemble de vos mots de passe est une tâche ardue, voire impossible. Cette difficulté est encore accrue lorsque vous vous efforcez de créer un mot de passe unique et complexe pour chaque service, une pratique fortement recommandée. 

Le gestionnaire de mots de passe fonctionne comme une mémoire externe que vous pouvez consulter à tout moment. Lorsque vous devez vous connecter à un compte, il vous suffit de déverrouiller votre gestionnaire de mots de passe pour accéder à vos informations de connexion. Vous pouvez ainsi générer des mots de passe très robustes sans vous préoccuper de les retenir. 

En fonction de la solution choisie, un gestionnaire peut également offrir des fonctionnalités supplémentaires telles qu’un espace pour stocker des informations de paiement comme une carte bancaire, une section pour créer des notes confidentielles comme le code Wi-Fi de votre routeur, etc. Certains services vont même jusqu’à analyser vos mots de passe existants et vous fournir des conseils pour les renforcer. 

Au fil des années, les gestionnaires de mots de passe ont considérablement évolué pour offrir une expérience utilisateur aussi pratique que possible. Ils permettent d’enregistrer automatiquement les nouveaux mots de passe à 8 caractères ou plus lors de la création de comptes, de remplir automatiquement les formulaires, de s’intégrer aux navigateurs, de synchroniser les données entre plusieurs appareils, et bien d’autres fonctionnalités encore. 

Comment fonctionnent les gestionnaires de mots de passe ? 

Le processus de chiffrement des mots de passe 

Les gestionnaires de mots de passe offrent une sorte de coffre-fort sécurisé où vous pouvez stocker vos données numériques sensibles. En plus des informations d’identification telles que les mots de passe et les noms d’utilisateur, ces logiciels sont également capables de stocker des informations comme les détails de votre carte de crédit et un ensemble de questions de sécurité. 

Comment les mots de passe sont-ils stockés et récupérés ? 

Les données des gestionnaires de mots de passe sont stockées de manière sécurisée, de sorte à protéger les informations sensibles des utilisateurs. Voici comment cela fonctionne généralement : 

  • Cryptage local : Les gestionnaires de mots de passe stockent généralement les données localement sur l’appareil de l’utilisateur (ordinateur, téléphone, tablette). Ces données sont cryptées à l’aide d’un algorithme de chiffrement fort, tel que AES (Advanced Encryption Standard). Le mot de passe principal que l’utilisateur doit entrer pour accéder au gestionnaire de mots de passe sert de clé de déchiffrement. Cela signifie que même si quelqu’un accède physiquement à l’appareil, il ne pourra pas déchiffrer les données sans le mot de passe principal. 
  • Stockage sur le cloud : Beaucoup de gestionnaires de mots de passe offrent également la possibilité de synchroniser les données entre plusieurs appareils via le cloud. Dans ce cas, les données sont également cryptées avant d’être envoyées sur le serveur cloud. Les gestionnaires de mots de passe utilisent généralement une méthode appelée « chiffrement de bout en bout » pour s’assurer que les données ne peuvent pas être lues par le fournisseur de services de stockage cloud. 
  • Méthodes de sécurité supplémentaires : Les gestionnaires de mots de passe peuvent également mettre en place d’autres mesures de sécurité, telles que le hachage des mots de passe (pour stocker les mots de passe maîtres) et l’authentification à deux facteurs pour renforcer la sécurité. 
  • Accès au mot de passe principal : La clé pour accéder à toutes les données stockées dans le gestionnaire de mots de passe est le mot de passe principal de l’utilisateur. Il est donc essentiel de choisir un mot de passe principal fort et de le protéger soigneusement. 
À lire aussi :  Guerre en Ukraine : Mailinblack se mobilise face aux cyberattaques à venir

Les gestionnaires de mots de passe sont-ils sûrs ? 

Les gestionnaires de mots de passe suscitent parfois la méfiance, pour diverses raisons. Parmi les critiques courantes, on entend souvent dire qu’ils ne fournissent pas une solution totalement sûre, qu’ils regroupent tous les mots de passe en un seul endroit, ou encore qu’ils impliquent de confier l’accès à ses comptes à des tiers, dont les outils ne sont pas nécessairement open source (c’est-à-dire que leur code n’est pas consultable). 

Les mesures de sécurité des gestionnaires de mots de passe 

Néanmoins, il est important de noter que ces gestionnaires de mots de passe sont recommandés par des experts en sécurité informatique. C’est notamment le cas de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, qui est chargée de la cybersécurité des structures vitales de l’État.  

Il est indéniable que le risque zéro en informatique n’existe pas. Cependant, il est essentiel d’adopter une perspective réaliste sur le danger et de comparer les stratégies de sécurité pour déterminer laquelle est la plus efficace. Il convient d’évaluer ce qui renforce globalement le niveau de sécurité et réduit au mieux les risques et les erreurs. En d’autres termes, il est nécessaire d’équilibrer les avantages et les risques. 

Il est possible qu’une vulnérabilité de sécurité soit découverte dans l’un de ces logiciels. Cela s’est déjà produit par le passé et se produira encore à l’avenir. Cependant, cela ne signifie pas toujours que les mots de passe eux-mêmes sont vulnérables. De plus, il est important de comparer ces incidents, qui sont relativement rares, à d’autres menaces beaucoup plus courantes qui pèsent sur la sécurité des mots de passe. 

À lire aussi :  COVID-19 : Mailinblack vous accompagne !

Si vous choisissez de ne pas utiliser un gestionnaire de mots de passe, quelles sont vos alternatives ? L’option de noter vos mots de passe dans un carnet n’est pas idéale, pour être honnête. De même, mémoriser tous vos mots de passe par vous-même peut s’avérer difficile, étant donné que la plupart des gens sont inscrits sur de nombreux comptes en ligne. Si vous optez pour l’utilisation d’un seul mot de passe pour simplifier les choses, cela soulève des questions sérieuses quant à la sécurité de vos comptes. 

Cas de violations de sécurité : que s’est-il passé ? 

Les logiciels qui stockent d’importantes quantités de données personnelles comme les gestionnaires de mot de passe sont une cible attractive pour les pirates informatiques et d’autres acteurs malveillants. LastPass en a fait l’amère expérience. Le célèbre gestionnaire de mots de passe édité par la société LogMeIn a récemment été victime d’une intrusion par ingénierie sociale dans ses systèmes informatiques. C’est la deuxième fois cette année que LastPass subit une telle attaque. En août dernier, l’entreprise avait déjà signalé qu’un pirate malveillant avait réussi à dérober une partie du code source de la plateforme en utilisant un compte de développeur compromis. Il semblerait que cette violation de données ait permis à une personne non autorisée de pénétrer à nouveau les serveurs de l’entreprise, selon les explications fournies par LastPass. 

Les options gratuites versus payantes : quelles différences ? 

La majorité des gestionnaires de mots de passe sont disponibles moyennant un coût (généralement entre 10 et 40 € par an), mais ils sont également souvent proposés en version gratuite. Cependant, dans cette version gratuite, les fonctionnalités sont limitées (nombre restreint de mots de passe, absence de synchronisation entre ordinateur et smartphone, absence de mécanismes d’accès de secours pour les proches, absence d’authentification à double facteur, etc.). Malgré ces limitations, le niveau de sécurité demeure inchangé. 

 

Vous êtes intéressé par les solutions de Mailinblack, demandez une démo dès maintenant !  

Articles similaires