Les Jeux Olympiques, un évènement planétaire 

Les Jeux Olympiques (JO) et Paralympiques sont le plus grand évènement sportif mondial, auxquels des milliers d’athlètes participent à travers différentes compétitions tous les quatre ans. 

Cette année, le tour est venu pour Paris d’accueillir le monde et de célébrer les valeurs olympiques et paralympiques.  

Mais alors que le Comité international olympique se prépare depuis plusieurs années aux risques cyber que cet évènement encourt, qu’en est-il des citoyens français et des touristes qui feront le déplacement pour assister aux Jeux Olympiques ? Sont-ils préparés à de telles menaces ?  

Dans un monde sans cesse plus numérique, les risques qui pèsent sur les Jeux Olympiques n’ont plus de frontières et dépassent celles des stades et des infrastructures physiques. Au-delà du ciblage des systèmes informatiques et des réseaux de communication, les pirates pourraient s’en prendre aux données personnelles des athlètes, des organisateurs, des bénévoles, des partenaires ou des spectateurs. 

Comment le comité Olympique s’est-il structuré pour prévenir ces risques cyber ?  

Depuis plusieurs mois, le comité Olympique a adopté une démarche proactive en matière de cybersécurité dans le but de se préparer aux différents risques et assurer la sécurité des jeux. 

Le comité a d’ores et déjà :  

  • Formé à la cybersécurité une équipe dédiée, chargée d’identifier les vulnérabilités 
  • Mis en place une surveillance quotidienne 
  • Sensibilisé à la cybersécurité via des exercices (gestion des mots de passe, détection de tentative d’usurpation d’identité…) 
  • Protégé les infrastructures informatiques et les réseaux 
  • Réalisé des audits de vulnérabilité pour évaluer la robustesse des systèmes et réseaux 
À lire aussi :  Pourquoi faut-il être vigilant en périodes de fêtes face aux cyberattaques ?

Comment les participants et spectateurs peuvent-ils, à leur échelle, ne pas tomber dans le piège des cyberattaquants ? 

Pour éviter de tomber dans les pièges des hackeurs, nous vous donnons les conseils et bonnes pratiques suivantes : 

  • Méfiez-vous des emails et des SMS suspects : le phishing (usurpation d’identité avec objectif de tromper les utilisateurs pour soutirer des informations sensibles) reste l’attaque la plus fréquente, notamment sur ce type d’événement 
  • Privilégiez les connexions internet sécurisées : évitez donc de vous connecter aux différents réseaux publics, les hackeurs profiteront des événements pour intercepter des données via ses réseaux non protégés 
  • Mettez à jour vos appareils et logiciels : les correctifs proposés lors de chaque mise à jour permettent de limiter les risques et de diminuer les vulnérabilités 
  • Utilisez des mots de passe robustes 
  • Utilisez vos réseaux sociaux avec prudence : il est préférable d’éviter de partager des informations personnelles et/ou sensibles, car les hackeurs s’en serviront pour propager des attaques ciblées (appelées spearphishing ou fraude au président) 
  • Méfiez-vous des offres trop « alléchantes » (= escroqueries en ligne) : soyez vigilant et privilégiez les sites officiels pour acheter, par exemple, vos places 

 

Ces conseils vous ont été utiles ? N’hésitez pas à en savoir plus sur les solutions proposées par Mailinblack, entreprise en cybersécurité, en demandant une démo.  

Articles similaires