Classification, chiffrement, backup, gestion des accès : de nombreux moyens sont à disposition des entreprises pour renforcer leur politique de protection des données et ainsi être moins vulnérables en cas d’attaques par malware et notamment d’attaques par ransomware.  

Si vous protégez (bien) vos données, les attaquants feront chou blanc 

Données en entreprise, de quoi parle-t-on ? 

Le patrimoine informationnel d’une entreprise est le patrimoine non physique et non monétaire détenu par celle-ci. Cela englobe l’ensemble des informations dont dispose une société, comme par exemple les données des collaborateurs, des identifiants de connexion, des données stratégiques, des données sensibles, des adresses IP, ou encore des données relevant de la propriété intellectuelle. 

Données et stratégie anti-malware : quel rapport ? 

Ces données étant les clés de voûte des entreprises, elles sont très prisées des hackeurs. Pour accéder à ces patrimoines informationnels, les pirates informatiques utilisent le malware et plus précisément le ransomware. Cette attaque empêche les utilisateurs d’accéder à leurs fichiers personnels et exige le paiement d’une rançon en échange du rétablissement de l’accès. Le ransomware est l’attaque qui a le plus été utilisée en 2021 (selon le rapport Threat Landscape 2022 de l’ENISA) puisque très efficace pour ce genre d’opération. Lorsque ces attaques aboutissent, les données de l’entreprise sont récoltées et utilisées à des fins malveillantes, comme la fuite d’informations, le chiffrement de données, ou encore le vol de données… 

Aujourd’hui, la cible favorite des hackeurs est la PME. Faute de moyens, ces entreprises sont moins bien sécurisées que les plus grandes, ce qui laisse une véritable porte ouverte aux pirates informatiques. La protection des données en entreprise est donc nécessaire, il est du ressort de chaque collaborateur de mettre ses données à l’abri et d’adopter les bons réflexes pour se prémunir des cybermenaces.  

Adoptez la bonne posture antimalware 

Mais alors, comment sécuriser ses données informatiques ? Il existe différents réflexes à adopter pour éviter les malwares.  

Rangez vos données… 

Pour savoir à quel endroit est rangée telle ou telle donnée, les étapes de classification, de labélisation ou encore d’archivage sont indispensables pour bien maîtriser son patrimoine informationnel. Cette cartographie des données informatiques permet de réduire les données mouvantes qui sont les meilleures alliées des hackeurs.  

 … Et sécurisez-les  

Il est également important de chiffrer ses données autant que possible et notamment lors d’échanges au sein de l’entreprise. Les données cryptées seront plus difficilement accessibles. 

Ne négligez pas les backups 

Il ne faut pas négliger les backups, en effet, ils sont essentiels en cas de perte de données. Ils permettent de maintenir une continuité d’activité et d’être capable de rebondir plus rapidement après une attaque. 

Faites de la gestion des accès et des identités une priorité 

Autre posture anti-malware, la gestion des accès et des identités. Plus vous serez en mesure de déterminer quel collaborateur a accès à quel type de donnée, mieux vous préserverez l’intégrité de ces données en cas d’attaque. 

Transformer vos systèmes de messagerie en véritables boucliers antimalware 

Puisque l’un des principaux vecteurs de malwares s’avère être l’email : il vous est nécessaire de protéger efficacement vos systèmes de messagerie. Chez Mailinblack la sécurisation des messageries est une priorité. Notre logiciel antimalware Protect stoppe en moyenne 60 000 malwares par jour et a déjà conquis plus de 15 000 clients.  

La solution vous intéresse ? N’hésitez pas à demander un devis juste ici.  

Chargée de communication pour Mailinblack, Juliette a pour mission la création de contenu, l'organisation d'évènements ainsi que la gestion des réseaux sociaux :)

Logo
Logo
Nos experts vous accompagnent
gratuitement dans votre projet de cybersécurité

saisissez votre numéro de téléphone