Définition et fonctionnement du ransomware

À la différence d’une attaque de phishing, basée sur l’usurpation d’identité, les ransomwares sont des logiciels malveillants qui ont pour but de bloquer l’accès à votre ordinateur ou à des données personnelles tant qu’une rançon n’a pas été versée. Une fois infiltré dans l’ordinateur, le ransomware se propage dans tout le système d’information et ses différents composants informatiques pour crypter un maximum de données et les rendre inexploitables.

Exemples de ransomware et motivations des hackers

L’année 2016 a été marqué par une explosion des ransomwares : Wannacry, Petya, NotPetya… Prenons l’exemple de NotPetya, qui en 2017, paralysa de grands groupes comme Nivea, Auchan ou encore la SNCF et leur fit perdre des millions d’euros en l’espace de quelques semaines seulement.

Mais quelles sont les motivations des pirates ? L’argent, l’obtention de données sensibles ou pouvant être revendues, ou encore la simple volonté de nuire… Les motifs des cybercriminels peuvent être variés, et personne n’est à l’abri.

Impacts et conséquences d’un ransomware

1. Perte d’argents

Comme évoqué précédemment, le ransomware est basé sur un système de rançon, ce qui indique que le premier impact est la perte financière, notamment si vous décidez de payer la rançon. Mais attention, cela ne s’arrête pas là ! Entre les coûts d’une intervention d’experts et ceux consacrés à des outils nécessaires ou encore les dégâts causés sur votre système d’information et vos ordinateurs, le montant peut très vite chiffrer. Son coût moyen s’élève à 175 000 € pour une entreprise.

2. Vol de données

Fonctionnant sur le cryptage des données, ce type d’attaque informatique peut donc bloquer, détruire et exploiter vos données sans que vous puissiez intervenir. De ce fait, en s’opposant à la rançon ou en la payant quand même, il est très probable que les hackers décident de copier les données obtenues ou tout simplement de laisser l’ordinateur infecté avec tous les éléments à l’intérieur inutilisable. Se protéger des ransomwares, revient ainsi à protéger ses données, celles de son entreprise et de ses collaborateurs.

À lire aussi :  Qu'est-ce que le phishing / hameçonnage ?

3. Paralysie de l’activité

Bien que les pertes de données, ainsi que les dépenses financières imprévues, constituent déjà des freins non négligeables pour votre activité, les conséquences d’un ransomware ne s’arrêtent pas là. Infiltration et paralysie du système d’information, blocage des ordinateurs et autres outils technologiques de votre entreprise, impossibilité d’accéder à vos fichiers ou encore mise hors-ligne des services que vous proposez, un ransomware peut, par bien des moyens, mettre en péril votre activité. Mais alors, comment agir face à un ransomware ?

4. Dégradation de la réputation de l’entreprise

Plus subtile mais tout aussi néfaste, une dégradation de la réputation de votre entreprise peut se faire ressentir à la suite d’une attaque par ransomware. Si vos données privées ont été dérobées, votre clientèle ainsi que vos prospects peuvent être amenés à penser que votre organisation n’est pas ou peu sécurisée. Ce qui peut alors les freiner dans leurs intentions de collaborer avec vous…

Recommandations et bonnes pratiques : que faire en cas d’attaque par ransomware ?

Le premier conseil est tout simplement de ne pas payer la rançon. Même si l’idée de pouvoir récupérer ses données avec un simple paiement peut paraître évidente, il est primordial de ne pas céder à la panique. En effet, vous n’avez aucune garantie qu’après avoir versé la rançon, les hackers décident de vous rendre l’accès à votre ordinateur. Parier sur l’honnêteté de cybercriminels est un peu illusoire, vous ne trouvez pas ? En revanche, sans avoir à payer la somme demandée, vous pouvez quand même agir !

Le premier réflexe à avoir dans ce genre de cas est de contacter des experts pour leur demander conseils. Qu’il s’agisse du site cybermalveillance.gouv.fr, de la CNIL ou encore d’une entreprise de cybersécurité, ils seront à même de vous apporter des réponses dans de brefs délais.

À lire aussi :  Qu’est-ce que le Quishing ?

Et, si vous avez déjà eu des retours de la part de professionnels ou que vous ne souhaitez pas faire intervenir de personnes externes, vous pouvez, à l’aide d’outils adaptés et prévus à cet effet, tenter de supprimer le logiciel malveillant. Néanmoins, il faut être sûr de posséder les compétences nécessaires avant de s’aventurer sur ce terrain.?

Et vous, avez-vous déjà été confrontés à une attaque par ransomware ? Avec Mailinblack, sécurisez votre messagerie efficacement avec notre anti ransomware professionnel !

Articles similaires