Site image background
Site image background

Quel impact aura l’intelligence artificielle , quatrième révolution industrielle, sur le travail humain ? Dans une économie de plus en plus numérisée, le futur du travail ne s’envisage qu’à travers le prisme des nouvelles technologies, en croissance dans tous les secteurs d’activité.

L’impact de l’intelligence artificielle sur l’emploi

Le cabinet d’études Gartner, dans son étude Predicts 2018: AI and the future of work, prévoyait que, dès 2020, l’intelligence artificielle aurait un solde positif sur l’emploi avec 2,3 millions d’emplois créés pour seulement 1,8 millions supprimés. Il annonce pour l’après 2025 que de nouvelles industries et nouveaux emplois verront le jour, sans que leurs contours puissent encore se discerner.

Grâce à l’intelligence artificielle, aux robots et à l’automatisation, l’humain effectuera des tâches moins fastidieuses, monotones et dangereuses. Exit l’employé en comptabilité, banque ou assurance, l’humain pourra se concentrer sur d’autres missions, créant des données auxquelles l’intelligence artificielle donnera un sens.

De nombreux algorithmes seront alimentés par des logiciels intelligents, pilotés par le « machine learning » et les réseaux neuronaux. L’intelligence artificielle vient déjà en aide aux entreprises de sécurité informatique pour anticiper les cyberattaques, et détecter de manière proactive des tentatives de fraudes encore inconnues, notamment dans les domaines bancaire et de la sécurité email.

Avec l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, le personnel de sécurité IT serait déchargé de tâches récurrentes et chronophages sur des logiciels peu performants. La question est de savoir si des cyberpirates pourront aussi mettre l’intelligence artificielle à profit.

Vers une intelligence combinée IA-humain

Les révolutions industrielles précédentes ont clairement montré que les marchés du travail s’adaptent aux modifications de demande en travailleurs résultant d’évolutions technologiques structurantes. Mais la place de l’humain dans un univers professionnel maillé de nouvelles technologies doit être préservé. Le droit à la déconnexion, par exemple, vient légiférer sur l’immixtion croissante de l’email professionnel dans la vie personnelle des travailleurs.

Dès 1997, l’analyse de la confrontation entre le champion d’échecs Kasparov et l’ordinateur Deep Blue avait ouvert l’ère de l’intelligence combinée IA-humain. De nombreux outils aident aujourd’hui les travailleurs dans leurs tâches quotidiennes. Le logiciel anti-spam, Mailinblack par exmple, vient trier et catégoriser efficacement les emails non désirés.

Vous souhaitez en savoir + sur Mailinblack et ses technologies ?

Justine chouchoute la communication de Mailinblack ! Organisation d'événements et management de projets, c'est sa priorité :)