Se prémunir contre les risques cyber est un parcours du combattant pour les petites entreprises…

Les PME représentent – aux côtés des TPE et des ETI – 34 % des victimes d’attaques par malwares, avec en premier lieu les attaques par ransomwares. Elles sont aussi, au même titre qu’une large majorité des organisations, très exposées aux attaques par phishing (d’après la 7ème édition du baromètre annuel du Cesin sur la cybersécurité des entreprises françaises, 2022).

Celles que l’on appelle les « petites et moyennes entreprises » sont en effet intrinsèquement moins bien armées que les plus grandes pour faire face aux risques cyber. Leurs ressources humaines et techniques sont limitées, et leurs services IT vite engorgés. Elles se voient souvent contraintes de faire l’impasse sur les bons outils, comme les solutions de protection de messagerie, sur les bons équipements informatiques, et n’ont pas le temps de mettre en place des programmes de sensibilisation à la cybersécurité à destination de leurs collaborateurs.

En somme, elles ne sont pas en mesure de déployer une sécurité suffisamment robuste ni de garantir la protection de leurs systèmes d’information face aux menaces cyber. La pandémie et l’accélération de la digitalisation des entreprises n’ont par ailleurs fait qu’accentuer cette vulnérabilité. Entre le travail hybride, le Shadow IT, la démultiplication de services numériques et la baisse de vigilance inévitable des salariés : si vous êtes dirigeant ou DSI d’une PME, vous avez du pain sur la planche en matière de cybersécurité.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez compter sur l’intelligence artificielle (IA) pour sortir la tête de l’eau, dégager du temps et mieux protéger votre entreprise des menaces cyber.

… Mais l’intelligence artificielle est une réponse adaptée pour renforcer la protection et la sécurité des systèmes d’information

Voyez l’IA comme un « assistant » d’une efficacité redoutable : cette technologie vous permet d’automatiser un certain nombre deAutomatisation des tâches services, de tâches techniques et métiers qui sont chronophages ou répétitifs, mais aussi de fluidifier des process complexes inhérents à votre activité, dans le but d’avoir une organisation plus agile, plus efficiente, de réduire vos coûts et de gagner du temps. Une efficacité prouvée qui fait de l’IA l’une des technologies privilégiées par les entreprises aujourd’hui : 37 % d’entre elles ont implémenté des outils basés sur l’IA dans leur organisation (d’après une étude Getner).

De plus, au-delà des aspects purement métier et performance, l’IA booste votre cybersécurité en renforçant la protection de vos systèmes d’information et en diminuant les risques cyber qui ciblent votre entreprise, notamment les très fréquentes attaques par phishing.

Ainsi, à l’inverse des technologies traditionnelles comme les antivirus, qui utilisent des bases de données figées, mises à jour trop peu fréquemment, dont les temps de détection peuvent prendre de plusieurs jours à plusieurs mois et dont la maintenance nécessite une intervention humaine, la puissance de l’IA, elle, réduit très nettement la fenêtre de tir des attaquants. Elle est capable d’observer, de détecter et de prédire tout un éventail de comportements suspects pour bloquer les menaces de phishing avant qu’elles mettent à mal votre sécurité.

Cybersécurité : l’IA appliquée à la lutte contre le phishing

Chez Mailinblack, nous avons intégré l’IA à notre solution Secure Link, une fonctionnalité qui permet d’analyser les liens présents dans les emails. La technologie vient apporter ici une véritable intelligence à l’analyse des données, grâce à un mode opératoire sophistiqué qui se découpe en plusieurs phases clés, telles que :

  • Le crawl et le pre-processing des données collectées au sein des emails, puis la classification de celles-ci ;
  • La mise en place de règles nécessaires à l’IA pour fonctionner ;
  • La création de modèles de prédiction pour accroître sans cesse les capacités de détection des emails de phishing.

Nous développons aussi des algorithmes de Machine Learning à l’aide desquels nous réalisons des analyses sémantiques et morphologiques de toutes les URL, afin de déterminer si les emails reçus sont légitimes ou s’ils représentent une menace cyber. Chaque email entrant est ainsi observé sous toutes ses coutures, à l’aide de 3 500 variables utilisées au travers de réseaux de neurones. Notre approche est par ailleurs constamment enrichie de nouvelles données issues de bases de partenaires, de registres qui référencent les liens connus pour être des URL de phishing, ou encore d’API. Ces éléments sont ensuite injectés dans nos propres bases de données et viennent nourrir nos modèles de prédiction. Cette mécanique permet à notre IA de détecter 78 % des URL avant même qu’elles soient connues dans le monde.

De manière très concrète, ce dispositif permet de réécrire les liens contenus dans les emails entrants et de les analyser en temps réel, au moment où l’un de vos collaborateurs clique dessus. Cette « analyse au clic » est opérationnelle à tout moment, que ce soit quelques instants après la réception de l’email ou bien a posteriori, des jours, voire des semaines plus tard.

Avec l’IA, la protection des systèmes d’information et la lutte contre le phishing n’auront jamais été aussi accessibles pour renforcer votre sécurité !

Chargée de communication pour Mailinblack, Juliette a pour mission la création de contenu, l'organisation d'évènements ainsi que la gestion des réseaux sociaux :)

Logo
Logo
Nos experts vous accompagnent
gratuitement dans votre projet de cybersécurité

saisissez votre numéro de téléphone