La plus grande banque de Polynésie française utilise la solution Protect pour sécuriser ses messageries face aux cyberattaques

Créée en 1959, la banque Socredo est devenue la première banque en Polynésie Française. Se développant dans un milieu extrêmement visé par les hackers et les cyberattaques, Socredo a donc dû faire face à de nombreuses tentatives d’attaques et intrusions. Pour lutter contre cela, ils ont donc décidé d’intégrer une solution en faisant appel à leur prestataire de service INBUSOL.

Pour mieux comprendre les risques cyber dans le milieu bancaire, nous avons interrogé Philippe Chaumine, DSI de la banque Socredo, qui a accepté de témoigner en répondant à nos questions.

Logo Socredo Banque PF« De par notre activité bancaire, notre établissement est la cible régulière de diverses menaces. […] Et en cas d’attaque,  l’image de la banque se trouverait fortement dégradée au sein de la population avec une rupture de confiance.
Nous nous sommes donc tournés vers Mailinblack. Sa solution
Protect assure une très bonne protection et est facile à utiliser. » 

Philippe Chaumine, DSI de la banque Socredo

Interview du DSI de la banque Socredo

Selon vous, quelles sont les principales menaces informatiques liées à votre secteur d’activité ?   

« De par notre activité bancaire, notre établissement est la cible régulière de diverses menaces. Principalement, nous rencontrons :  

  • Des campagnes de phishing régulières et lancées pour usurper notre identité et pour essayer de récupérer les codes et mots de passe de nos clients. L’objectif des hackers avec ces informations confidentielles récupérées est d’accéder à notre site bancaire et de tenter de réaliser des opérations frauduleuses.   
  • Des tentatives d’intrusion à travers des tentatives de scans sur nos serveurs.  
  • L’ingénierie sociale à travers des tentatives d’usurpation de nos clients via des emails à destination de nos chargés de compte. » 

Quelles sont les conséquences d’une cyberattaque sur une structure bancaire ?  

« L’économie polynésienne est avant tout une économie insulaire où tous les maillons sont essentiels à son fonctionnement. Le dysfonctionnement d’un des maillons peut entraîner le dysfonctionnement de tout le système économique. Nous ne pouvons donc pas prendre de risque. Tout dépendra de l’importance de l’attaque et de sa durée de résolution.  

Pour la banque en elle-même, ce sont en premier lieu nos clients (particuliers et entreprises) qui seraient touchés par ce blocage de notre SI. En parallèle, l’image de la banque se trouverait fortement dégradée au sein de la population avec une rupture de confiance. »

Selon vous, quelle est l’importance de la sécurité email pour une structure comme la vôtre ?  

« La messagerie est désormais un outil de communication et de travail essentiel dans une entreprise, c’est même le 1er canal d’échange avec l’extérieur et nos clients. Il est donc plus que vital que cet outil ne soit pas un vecteur d’attaque. C’est à ce niveau qu’il faut poser une 1ère ligne de défense pour bloquer les malwares ou les virus potentiellement présents dans des documents joints. »

Avez-vous déjà été victime d’attaques informatiques avant de mettre en place Mailinblack ?

« Les attaques (ingénierie sociale, phishing, malwares, virus…) ont commencé à être présentes dès la mise en place de la messagerie, l’ouverture de nos postes à l’univers internet et l’amélioration progressive des débits. La seule différence est que dans le temps, les attaques sont passées du hacking « amateur » à de véritables organisations… Les mesures prises en interne ont été ajustées au fur et à mesure de l’amplification de la menace. »

Aviez-vous déjà une protection contre les cyberattaques véhiculées par email  ?

« Avec le basculement vers Microsoft 365, le respect de la règlementation RGPD et le fait que notre outil existant n’était pas localisé dans un pays « RGPD », nous nous sommes donc tournés vers l’étude d’autres solutions dont Mailinblack. Il est à noter qu’au-delà du fait de la qualité de la solution et de par notre caractère insulaire, nous avons accordé beaucoup d’importance dans notre décision à la présence d’un partenaire local de la solution, INBUSOL. »

Comment avez-vous connu Mailinblack et notre solution Protect ?   

« La veille Cyber est une activité permanente pour un DSI et de fait, nous connaissions la solution Mailinblack. Ensuite, la présence d’INBUSOL, qui réalise la promotion de cet outil, a fait le reste. »

Comment s’est déroulé la mise en place de la solution Protect ? 

« Nous avions l’expérience de la mise en place de la solution précédente. Avec l’aide d’INBUSOL, la solution a été mise en place très rapidement. La première étape a été la sécurisation des emails sortants, la seconde étape a été la sécurisation des emails entrants. »

Quels sont les principaux bénéfices liés à l’utilisation de la solution Protect ?  

« La solution Protect de Mailinblack est facile à utiliser avec une interface compréhensible par les utilisateurs elle propose également une console d’administration bien pensée. »

Comment définiriez-vous votre relation avec notre service client ? Si vous deviez mettre une note de 1 à 5, quelle serait-elle ?  

« Le rôle d’INBUSOL est essentiel car il est le relai de votre service client. Il mérite bien la note de 5. » 

Recommanderiez-vous notre solution Protect à d’autres acteurs de votre secteur d’activité ? Pourquoi ?   

« Comme cité, la mise en œuvre est simple et la solution assure une très bonne protection, donc oui. »

Vous souhaitez en savoir plus sur notre solution de protection des boîtes mail ? Découvrir son fonctionnement et ses avantages ? Alors n’attendez-plus et demandez votre démo gratuite dès maintenant !

Justine chouchoute la communication de Mailinblack ! Organisation d'événements et management de projets, c'est sa priorité :)

Logo
Logo
Nos experts vous accompagnent
gratuitement dans votre projet de cybersécurité

saisissez votre numéro de téléphone